Burn-out: Comment il se produit, le prévenir, en sortir

Burn out: Comment... il se produit, le prévenir, en sortir

Origine du livre: "Burn out Comment il se produit, le prévenir, en sortir"

L'auteur du livre est parti d'un constat simple:

  1. Le burn-out frappe plus dans certains services et plutôt dans certaines entreprises que dans d'autres
  2. Certaines personnalités semblent y être plus vulnérables
  3. Les livres sur le sujets sont, soit le récit poignant d'une personne ayant vécu son burn-out, soit des œuvres psycho-socio-truc, intelligentes mais apportant peu de solutions concrètes
  4. Aucun livre n'avait l'aspect pragmatique d'un outil à l'usage de ceux qui veulent agir efficacement contre le burn-out. Aucun des livres n'abordait le sujet à la fois pour les personnes confrontées au burn-out et pour les responsables d'entreprises.

La vocation de ce livre, "Burn-out comment il se produit, le prévenir, en sortir" est de vous être utile. D'être pour vous un outil pratique et le plus  complet possible. L'auteur a souhaité vous apporter à la fois des connaissances pragmatiques et des solutions efficaces.

Burn out, ce qu’il faut savoir.Qu’est-ce que le burn out et comment il se produit.

J'ai fait cette vidéo pour mon ami Laurent Caudron, le coach, qui a écrit ce que vous pouvez considérer le meilleur livre sur le burn out. Ce livre s’intitule "Burn-out: Comment… il se produit, le prévenir, en sortir".
Si vous voulez comprendre et agir efficacement sur le burn out, c’est le livre que vous devez avoir lu.

Dans ma carrière d’ergopsycholosophe, comme Laurent Caudron en tant que coach stratégique, j’ai été confronté au burn-out, j’ai étudié les personnes qui en souffraient et les organismes dans lesquels ces personnes travaillaient.
Voici ce qu’il ressort de nos expériences professionnelles et de nos recherches.

Qu'est-ce que le burn-out?

Tout d’abord: Qu’est-ce que le burn-out?
Le Burn-out c’est l’épuisement émotionnel, mental et physique de quelqu’un qui a été trop et trop longtemps exposé à des facteurs de stress, généralement dans le cadre professionnel.
L’autre jour, j’ai vu à la télévision une femme qui disait que le terme burn-out était inapproprié et qu’il fallait dire «syndrome d’épuisement professionnel»
De même qu’il ne faut pas dire de quelqu’un qu’il est noir mais de couleur. Une personne de couleur. Les astrologues ne vont plus parler de trou noir mais de trou de couleur. Ils ne vont plus pouvoir parler de naine blanche (l’évolution d’un soleil qui devient petit mais extrêmement dense) mais d’astre de petite taille de type caucasien. C’est un cauchemar de politiquement correct. La Politique ment correct!

Quoiqu’il en soit, cette personne qui passait à la télé prétendait aussi être médecin du travail. Ha ha!
Médecin du travail. A-t-on jamais entendu dire que le travail était malade et qu’il avait besoin de se faire soigner. Vite le travail a de la fièvre, appelle le médecin du travail. Comme vous consultez le pédiatre, médecin spécialiste des enfants, lorsqu’un de vos enfants est sérieusement malade.

Bref, cette personne qui prétend soigner le travail pour être vraiment utile, ferait mieux de comprendre l’entreprise et de connaître les humains et leur besoins, si elle voulait expliquer, prévenir, ou guérir le burn out. Ha ha!

Ce qui nous amène au point suivant: Qu’est-ce qui provoque le burn-out?

3/ Le contrôle

Le contrôle sur son travail

Le travail se déshumanise. Les individus sont des coûts qu’il faut rentabiliser le plus possible. Ils doivent obéir et produire. Suivre les procédures, ne pas prendre d’initiative. Pas de choix, pas de budget, pas de liberté, pas de créativité, pas de personnalité. La capacité de décision disparaît. Les ordres viennent d’en haut. Dieu s’appelle contrôle de gestion ou profit à court terme. Même les cadres, les chefs de service, les directeurs d’usine, n’ont plus de choix ou de contrôle sur leur action et sur leur travail. C’est cela la déshumanisation du travail. Tout ce qui caractérise l’aspect humain tend à disparaître et notamment…

5/ L'équité

En fait il faudrait plutôt parler d’iniquité

Les écarts de rémunérations entre salariés qui font le travail et dirigeants qui parfois commettent des horreurs et qui touchent des primes hallucinantes de plusieurs millions quand ils sont licenciés ou qu’ils partent à la retraite en ayant saborder l’entreprise.

Différences de traitements entre les fonctions, les services, les statuts (fonctionnaires ou privés), certains intouchables et ceux qui font effectivement le travail dans des conditions dégradées.

Une augmentation qui ne vient pas, une promotion qui va à un autre, une formation pour laquelle il n’y a plus de budget, des syndicalistes protégés et qui ne protègent plus, des dates de congés imposées, des malades, des absents, des paresseux pas sanctionnés alors que d’autres font leur travail et celui des brebis galeuses sans compensation…

Les iniquités sont nombreuses.
Elles proviennent en partie du point 6

6/ Les valeurs

Les valeurs de l’entreprise

Les valeurs, les principes fondateurs de l’entreprise s’éloignent de plus en plus des valeurs de leurs salariés:

Les valeurs sont l’essence de l’entreprise et de son projet. Elles sont les fondements de l’esprit de l’entreprise, de sa culture, de son mode de management et de son étique.
Souvent la concurrence, la mondialisation, le besoin impérieux de générer du profit à court terme, ou simplement le goût pathologique pour l’argent et le pouvoir de certains dirigeants ou de certains actionnaires ont dénaturé les valeurs de l’entreprise.

Prenez l’exemple de Monsanto, cette entreprise au départ, avait vocation à aider les agriculteurs à nourrir mieux l’Humanité en valorisant les ressources de la Nature.
Monsanto est devenu véritablement un monstre hideux qui corrompt les politiques, empoisonnent les humains, décime les insectes comme les abeilles (qui sont en train de disparaître), pollue les terres agricoles et l’eau (de moins en moins potable), s’approprie les plantes, menace la liberté des agriculteurs et des populations et la survie même de la Nature et de l’espèce humaine.
C’est typiquement une dégénérescence des valeurs. Des valeurs positives originelles il ne reste rien, à la place ils n’ont plus que l’appétit de pouvoir et de toujours plus d’argent au détriment du monde et du simple bon sens.

Donc, Voici donc les 6 causes principales qui génèrent le burn-out, ensuite, en fonction de ce que la personnes subit; un ou plusieurs de ces 6 points, la durée pendant laquelle elle le subit, l’intensité de ce stress et selon sa propre personnalité, elle va ou pas aboutir au burn-out.

Heureusement des solutions existent, je vous recommande pour cela de lire livre de Laurent Caudron: Burn-out comment il se produit, le prévenir, en sortir. Vous aurez de nombreuses réponses, des solutions, des tests, des outils d’intervention.
Ou sinon, remettez la tête dans le sable et dormez en paix braves gens car tout va bien.

L'intérêt de ce livre

"Burn Out: Comment... il se produit, le prévenir, en sortir"

Il n'y a pas de fatalité ni de hasard. Au contraire, des organisations, des modes de management et des types de personnes interagissent pour créer les conditions nécessaires au burn-out.

Le coût pour les personnes (santé, personnalité, famille), pour les entreprises (absentéisme, lenteur, erreurs) et pour la société (Sécurité sociale, suicides, moral) est considérable.

Si vous n'êtes pas vigilant, vous, un proche, un collaborateur peut en devenir la victime. 

Car la mondialisation, la crise, la concurrence, l'insécurité de l'emploi, la course à la productivité et au profit, favorisent les facteurs du burn-out.

 

Pour l'éviter, pour agir au plus tôt, pour réagir en cas de burn-out, vous pouvez vous référer à "Burn-out comment...".

Avec ce livre:

  • Vous connaîtrez les 6 causes génératrices de burn-out
  • Vous saurez mettre en place les mesures pour l'éviter
  • Vous décèlerez les manifestations  physiques, psychologiques, comportementales du burn-out
  • Vous connaîtrez les remèdes à appliquer
  • Vous reconnaîtrez les personnalité qui sont plus vulnérables au burn-out
  • Vous aurez un guide complet des trois niveaux de mesures: 1/ préventives minimales, 2/ préventives plus actives et plus développées et enfin 3/curatives
  • Vous verrez les aspects de la santé, des loisirs au sommeil, en passant par l'alimentation et le relationnel
  • Vous pourrez remplir le test le plus officiellement reconnu pour l'étude du burn-out
  • Vous bénéficierez d'un protocole de travail pour que votre entreprise ne connaisse jamais de burn-out

Chaque fois, vous aurez les deux angles de travail, les deux approches: coté individu et coté entreprise.

 

Pour que le burn-out ne vous prenne pas au dépourvu, pour vos proches, pour vos relations. Afin que le travail ne deviennent jamais un sujet d'angoisse et de stress mais que vous le viviez comme un espace de réussite et de relations satisfaisantes, vous trouverez toute la richesse de ce livre ici

Causes du burn-out?

Les personnes compétentes, comme Laurent Caudron, s’accordent à reconnaître 6 causes principales, dans le cadre du travail, qui génèrent le burn-out.
Ces 6 causes sont:
1 la charge de travail

2 la rémunération

3 le contrôle sur son travail

4 l’esprit de groupe

5 l’équité

6 les valeurs de l’entreprise

Et voila, vous savez tout.
Mais peut-être que vous n’avez pas tout noté, alors je reprends.

1/ La charge de travail

certainement la première cause de burn-out

La charge de travail

Faire toujours plus, toujours plus vite, avec moins de budget, moins de personnel, moins de moyens, des choses de plus en plus complexes. Souvent plus longtemps dans la journée, plutôt 10 heures par jour que 5 heures 48, avec de moins en moins de pauses voire plus du tout. Pause détente, pause discussion, pause repas, etc. Donc, la charge de travail, plus, plus intense, plus complexe, plus stressant.

2/ La rémunération

La rémunération

Dans la rémunération vous devez aussi considérer toutes contreparties du travail, pas uniquement le salaire. Le problème, facteur de burn-out, c’est que l’augmentation du rythme et de la densité du travail n’a pas pour contrepartie un meilleur salaire, de la reconnaissance, des avantages en nature, des compensations, des primes, des meilleures conditions de travail, une retraite que vous prenez plus tôt. C’est tout le contraire. Le pouvoir d’achat réel diminue (si l’on considère le coût du logement, le l’alimentation, des transports ou des loisirs), et les conditions de travail se détériorent, ce qui amène au point suivant:

4/ L'esprit de groupe

L’esprit de groupe, La collaboration, la solidarité

Chacun courbe le dos, fait profil bas pour se conformer à un système rigide et il essaie de sauver sa place. Un climat de tension et de peur pour son emploi génère l’individualisme. Il n’y a plus d’esprit de groupe mais de chacun pour soi. En espérant que, quand ça tombera, le coup tombera sur le voisin. Il y a non seulement un stress mais aussi une déssocialisation, chacun s’isole et se recroqueville. Le salarié ne travaille plus pour l’équipe, pour l’entreprise encore moins. Il est condamné à ne penser qu’à lui car l’avenir est trop incertain pour qu’il ait le luxe de penser aux autres ou au groupe.

Compléments au thème du burn-out

Dans le livre il est fait référence à des connaissances et à des liens pour approfondir les sujets annexes au burn-out. Vous  y accédez ici