7 choses que la mort nous enseigne

Les 7 leçons de la mort

La mort est inéluctable. Autant en prendre votre parti.

En y réfléchissant, vous pouvez même y gagner.
Voici les 7 enseignements que penser à votre mort vous apporte:

  1. Agissez maintenant pour ce que vous voulez réaliser dans votre vie
  2. Évitez les regrets
  3. Déterminez ce qui est important pour vous
  4. Profitez du présent
  5. Relativisez et oubliez vos petits tracas
  6. Profitez de la vie
  7. Le temps est précieux. Utilisez-le pour ce qui est important pour vous

 


Les 7 leçons que vous donne la mort

Vous ne connaissez peut-être pas la mort. Moi non plus. Pas bien. Enfin, juste un petit peu.

 

Ma première mort, j'avais 5 ans. C'était ma grand-mère. Le premier décembre. Pas un très bon Noël. Je l'avais vu un peu avant. A l’hôpital.

 

A 8 ans, à la récré, suite à une chute, j'ai perdu connaissance. C'était chouette. Je me suis retrouvé chez mes grands-parents. Dans un fauteuil du salon, sous une couverture.

 

A 12 ans, en chahutant avec mes cousins, j'ai failli mourir étouffé. Personne ne s'est rendu compte de rien. La sensation était curieuse. D'abord j'ai paniqué, je n'arrivais pas à me dégager, à sortir de dessous l'amoncellement de matelas et de coussins. Ensuite, mes efforts vains, j'ai senti que je faiblissais. Tout devenait bizarrement calme. Le truc curieux et inconvenant c'était les rires, loin au-dessus de moi.

 

A 13 ans, je suis tombé du haut de la grange. J'étais tout en haut, sous le toit, sur un tas de paille. J'ai glissé. La paille des ballots défaits, au sol, a  amorti le choc. J'ai rouvert les yeux, encore sonné. Mais je crois que 7-8 mètres c'est très suffisant, si vous tombez en arrière.

 

Ma seconde mort, c'est Stéphane, mon meilleur copain. Nous étions internes ensemble, en terminale. Nous passions tous nos mercredi après-midi ensemble. Nous avions 17 ans. C'était en mai.

Le même mois de mai, mon grand-père adoré, celui qui m'aimait, est mort lui aussi. Comme j'étais interne, je ne l'ai pas revu.

 

Philippe, mon copain d'école de commerce, avec qui je m'étais perdu à Tokyo, avec qui j'allais au sport plusieurs fois par semaine, avec qui j'étais parti en vacances... s'est tué en mai, lui aussi. Nous avions 24 ans.

 

J'étais le témoin de mon ami Jean, pour son mariage. Il est mort quelques mois plus tard. Il avait 10 ans de plus que moi, mais 45 ans, ça reste jeune, pour mourir.

 

La suite, c'est la vie de tous. Les grands parents, les parents, des proches. Des personnes âgées inconnues dont la mort porte moins à réfléchir.

 

Enfin bref !  La mort nous enseigne un paquet de choses utiles. Comme les 7 de la vidéo. Mais cette vidéo, pas très gaie, a été supprimée. Elle aussi est morte désormais. Il fallait la regarder quand elle était encore en ligne.

Quoi qu'il en soit:  Soyez heureux. Souriez !


Merci de laisser un commentaire